Une histoire de poils

Je me rappelle à 16 ans, traquant mes poils visibles au moins une fois par semaine. Je n’avais pas d’amis, j’étais l’inverse de cool, et le comble aurait été de m’afficher mal ou pas épilée. Aujourd’hui, j’ai 31 ans, et pour diverses raisons (j’ai découvert le féminisme, je suis en couple, j’ai un enfant, je … Continuer à lire Une histoire de poils